Nous sommes le : jeudi 21 août 2014
Ajouter en page d'accueil
 

Jean-Jacques Goldman

Nom : Jean-Jacques Goldman
Hits : 11567
Catégorie : Gold

Jean-Jacques Goldman Lecteur Mp3


assurance maroc


Chargement du lecteur en cours...

Vous êtes sur la page de recherche de Jean-Jacques Goldman

Recherhe par alphabet, vous êtes sur la page de Jean-Jacques Goldman :

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

assurance maroc

Faire un lien retour sur votre site ou blog :




Faire un lien retour sur un Forum :


Jean-Jacques Goldman est un (e) chanteur (se) de musique, Jean-Jacques Goldman est très connu pour sa belle voix, quand Jean-Jacques Goldman chante on sent une voix douce et à la fois vibrante qui nous fait déguster l'art du mp3 et tout le bien qu'il procure, Jean-Jacques Goldman reste un symbole de la musique mondiale et un axe de la musique contomporaine gratuite, vous trouverez sur le site de Jean-Jacques Goldman , tous les albums de Jean-Jacques Goldman, chansons de Jean-Jacques Goldman mp3, photos de Jean-Jacques Goldman, video clip de Jean-Jacques Goldman, Jean-Jacques Goldman mp3, en téléchargement gratuit et légal.

Télécharger mp3 de Jean-Jacques Goldman gratuitement sur notre site et faites un tour dans les autres parties du site de Jean-Jacques Goldman qui peuvent vous intéresser aussi.

Si vous préferez Jean-Jacques Goldman et qu'il (elle) est votre chanteur (se) favori (te), nous vous souhaitons bonne écoute et bonne navigation sur le site de Jean-Jacques Goldman et nous vous conseillons d'ajouter cette page de Jean-Jacques Goldman aux favoris ou en page de démarrage pour un accès plus rapide pour votre prochaine visite sur le site de Jean-Jacques Goldman mp3

Sur notre site de téléchargement de musique gratuit et légal, vous trouverez à part Jean-Jacques Goldman , beaucoup d'autres artistes qui sont susceptibles de vous intéresser disponible gratuitement en téléchargement légal de musique en ligne.

Notre site de musique répertorie beaucoup de chanteurs du monde entier mis à part Jean-Jacques Goldman, par catégorie , par hits , et des mise à jour quotidienne sont au rendez vous afin de vous fournir un catalogue complet et riche en Jean-Jacques Goldman mp3

Jean-Jacques Goldman reste une légende inégalable , ses paroles et chants reposent sur une inspiration de la vie réelle , c'est pour ça qu'on aime tous tant Jean-Jacques Goldman .

Ecouter Jean-Jacques Goldman et n'oubliez pas de parler de son site " www.Mazekni.com " autour de vous. Merci

assurance maroc

Biographie :


Jean-Jacques Goldman


J'ai vu de la lumière, alors.... je suis sorti

C'est le 11 octobre 1951, dans le XIXe arrondissement parisien, que Jean-Jacques GOLDMAN pousse un premier cri discret.

petit garçonFils de Alter Mojze Goldman né à Lublin (Pologne) et de Ruth Ambrunn Goldman née à Munich (Allemagne) il est le troisième de quatre enfants :

* - Pierre, demi-frère de Jean-Jacques, né d'un précédent amour de leur père le 22 juin 1944 et assassiné en septembre 1979 dans des circonstances encore aujourd'hui mystérieuses. * - Evelyne, née en 1950, devenue médecin. * - Robert, né en 1953, frère mais aussi ami, associé ; complice de Jean-Jacques.

1962, M. et Mme Goldman lui font apprendre le violon puis le piano. Jean-Jacques s'exécute sans grande conviction "...j'apprenais le violon comme on apprend les sciences naturelles".

premières notes de guitareAvec ma guitare à la main... j'ai peur de rien...

Eclaireur de France chez les scouts entre 8 et 15 ans, ces années sont très importantes pour lui. Mais à l'âge de 15 ans, où normalement on devient Chef, la musique l'accapare. Il faut donc attendre 1965 pour que cet adolescent timide et introverti se découvre une passion pour la musique. Le premier choc musical de Jean-Jacques s'appelle Aretha Franklin. "Avec "Think", j'étais touché par une atmosphère, un plaisir non intellectuel, absolument pas raisonné, complètement physique, comme une expérience amoureuse...". Jean-Jacques abandonne le violon et se met à la guitare, il entame alors sa carrière de musicien amateur.

Il rejoint un groupe débutant "Les Red Mountain Gospellers" créé en 1966 et composé de copains de lycée qui se produisent dans l'église St Joseph de Montrouge. Le groupe marche si bien que le père Dufourmantelle, prêtre jeune et dynamique de la paroisse va jusqu'à "mouiller sa soutane" pour financer le premier disque auto-produit du groupe.

guitare électriqueAprès avoir joué dans les bals avec plusieurs groupes, Jean-Jacques fait son baptême de la scène avec les "Phallanster" au Golf Drouot. Deux des anciens membres du groupe feront partie des Gibson Brothers, groupe disco qui connaîtra un gros succès dans les années 79/80.

Ainsi donc, et sans à-coups, se déroule l'adolescence tranquille de Jean-Jacques. De même l'élève Goldman poursuit une carrière scolaire on ne peut plus calme obtenant un BAC D avec mention en 1969.

Jean-Jacques, tout simplementEnsuite, et sans grande conviction, le bachelier s'attache à faire acte de présence dans une prépa HEC à Paris (1970). Echec et rock... Il réussit en compensation, et sûrement pour faire plaisir à ses parents, le concours de l'EDHEC de Lille (Ecole De Hautes Etudes Commerciales). Il revient à Paris en 1973 avec deux diplômes, celui de l'EDHEC et une Licence de Sociologie passée en parallèle.

Y'a que les routes qui sont belles...

en voyage...Jean-Jacques profite de ses congés scolaires pour voyager en stop avec son ami Jean-Max tel le parfait routard. Il visite ainsi la Suède (1971), la Turquie (1972) et enfin le continent américain : le Canada, les U.S.A. et le Mexique (1973). Il se définit alors comme un "hippie à traveller's chèques".

En 1974/1975 Jean-Jacques effectue son service militaire dans l'armée de l'air. Quelques mois après son retour il épousera Catherine qui deviendra psychologue.

Taï Phong1975 est aussi l'année Taï Phong. Taï Phong dont le nom signifie "Grand vent" en vietnamien est né de deux frères Khanh et Taï qui ont l'idée d'un groupe dont la musique rock néo-symphonique n'aurait rien à envier aux grands groupes anglo-saxons de l'époque. Ils rencontrent Jean-Jacques par hasard et sont de suite séduits par son évidente compétence musicale mais aussi et surtout par ses capacités vocales dans les aigus, qui collent tout à fait à leur musique. Taï Phong est rejoint pour sa composition définitive par Jean-Alain Gardet (claviers) et Stéphane Causseriev (batterie). Chacun partage l'idée initiale de chanter en anglais et de livrer aux maisons de disques des maquettes très élaborées, conséquence d'un goût certain pour le travail bien fait et d'une passion pour le travail en studio. C'est chez WEA que le groupe choisit de sortir son premier album en 1975.

tplive.jpg (41583 octets)Après le succès fulgurant de "Sister Jane" et du premier 33 tours, l'intérêt du public fléchit et se profile d'ores et déjà des divergences musicales. Le groupe décide de partir en tournée mais Jean-Jacques Goldman ne se sent pas prêt pour ça.

C'est à ce moment là qu'il rencontre Michael JONES venu le remplacer au sein du groupe. Cette rencontre marque le début d'une vraie amitié entre les deux hommes.

Au total, l'aventure Taï Phong s'échelonne sur quatre ans. Les membres du groupe ressentent alors avec certitude que l'avenir de chacun ne passe plus par Taï Phong et que la seule solution est la séparation.

Parallèlement à Taï Phong, Jean-Jacques enregistre trois 45 tours en solo, tentatives peu convaincantes.

1977, naissance de Caroline, la première fille de Jean-Jacques et Catherine. Naîtra ensuite, Michael en 1979.

Jean-Jacques est bouleversé en entendant chanter Léo Ferré. C'est en venant écouter le groupe qui faisait la première partie du spectacle que Goldman découvre qu'il peut être touché par des textes en français. C'est donc tout naturellement qu'il commencera sa carrière solo avec des textes en français sur des musiques très largement inspirées des sons anglo-saxons qu'il affectionne.

En 1980, Jean-Jacques, quelque peu désorienté par la fin de Taï Phong, se persuade qu'il ne jouera désormais que pour lui. Il continue cependant à travailler dans le magasin de sport de son frère sans en être mécontent.

Le hasard veut qu'il tombe sur un ami qui cherche une chanson pour lancer une jeune fille. Jean-Jacques offre quelques unes de ses compositions dont "Il suffira d'un signe". Cette tentative sera sans suite sauf pour Marc Lumbroso qui repère alors l'auteur-compositeur.

Je marche seul...

début avec la presseFaute de pouvoir trouver des interprètes pour ses chansons, Jean-Jacques devient chanteur par obligation en signant en 1981 un contrat pour cinq albums sous le label Epic chez CBS. Le tout premier album de Jean-Jacques Goldman en solo sort à la fin de l'année 1981. L'épopée sans précédent d'une "idole des jeunes" pas comme les autres peut commencer...

Ce premier album n'a pas de titre, mais aurait pu s'intituler "Démodé". Tel était d'ailleurs le vœu de Goldman, conscient du décalage sonore entre sa production et celle des groupes de l'époque. Sa musique est essentiellement inspirée des années 70/75 trouvant ses sources dans le son anglo–saxon de ces années là, donc pas très moderne. Ce premier album plantera le décor sonore auquel Jean-Jacques restera fidèle tout au long de sa carrière; le "Style Goldman" est né !

Pause... photoCe premier disque d'un parcours en solo laisse déjà percer la volonté de ne pas sacrifier le fond à une forme musicale exceptionnelle. Indiscutablement, les textes révèlent un auteur à part dans le paysage de la chanson française. Goldman tourne le dos à une certaine tradition. Il ne glorifie pas la rue, la laideur, la crasse ou la violence qui nourrissaient jusque-là un certain type de chansons "nouvelles". Tout l'album se construit autour du malaise personnel du chanteur mais aussi à son incapacité à s'adapter à la société qui va jusqu'au refus de se conformer à l'ordre établi. Croyance forcenée en l'individu, rejet des solutions collectives, la philosophie du chanteur se trouve en ces termes. Il va s'employer à l'argumenter d'album en album.

Il faut aussi évoquer son timbre de voix bien particulier. Habitué à interpréter ses textes en anglais, sa tessiture de voix très aiguë a du mal à s'accorder avec le français. Par la suite, Goldman reprendra ses premiers titres en les baissant de deux à trois tons.

Malgré la promotion faite autour de l'album, "Il suffira d'un signe" a du mal a décoller. Entré au "Hit RTL" le 11 octobre 1981 (quel anniversaire !), il ne progresse que de quinze places en 18 semaines. Heureusement, une certaine Monique Le Marcis, directrice des programmes de RTL, passe par là et matraque le titre sur les ondes. Jean-Jacques se retrouve numéro un le 9 mai 1982. Le deuxième extrait "Quelques chose de bizarre" n'a pas le même succès.

Quand la musique sonne...

style décontracté...Pourtant Jean-Jacques ne renonce pas. Fin septembre 1982 le second album arrive dans les bacs des disquaires. Il aurait dû s'appeler "Minoritaire" mais le titre n'a lui non plus pas trouvé grâce auprès de la maison de disque. Le premier extrait de l'album est "Quand la musique est bonne", et elle est bonne !

Le style Goldman a mûri, tout sur cet album est plus élaboré, plus affiné. L'album est révélateur de la puissance artistique de Jean-Jacques Goldman. D'ailleurs le public ne s'y trompe pas. "Quand la musique est bonne" ne met que quelques semaines à s'octroyer la première place…

Goldman n'a pas une nature à vouloir s'imposer, réussissant au-delà de ses espérances. Quelques unes de ses chansons plus personnelles contribuent à argumenter en faveur d'un personnage public intègre. A aucun moment il ne sera question d'évoquer sa vie privée. Simplement, quelquefois, Jean-Jacques ne peut passer sous silence ses racines et ses convictions : "Comme toi", le deuxième extrait évoque son attachement à la mémoire collective juive. Ce titre voit le jour en février 1983 et ne met que huit semaines à atteindre la première place du Hit RTL. Le public aime Goldman et la profession lui remet le diamant de la chanson française "Meilleur espoir de l'année 1982".

Comme les titres passés "Au bout de mes rêves" troisième extrait campe à la première place du Hit parade. Contrairement aux apparences, Jean-Jacques Goldman s'impose vraiment comme un chanteur à part entière et non comme un brillant vendeur de 45 tours. "Quand la musique est bonne" et "Au bout de mes rêves" correspondent scrupuleusement à l'image que le public aime avoir de lui ; le musicien qui ne courbe pas l'échine et qui, sans nier les vicissitudes de la vie quotidienne, adopte pour s'en sortir une attitude dépourvue d'agressivité mais... positive. Nous sommes déjà au centre de l'inspiration du troisième album.

"Positif". Cette fois le titre figure sur la pochette. Le succès rend libre... Un titre lapidaire pour prôner une forme d'individualisme qui révèle une fois de plus Goldman comme un lucide optimiste. C'est le premier album pour lequel Jean-Jacques n'a plus de chansons en réserve. Il ne contiendra donc que des chansons nouvellement écrite. Ce troisième disque s'inscrit dans une logique personnelle. Il fait figurer deux types de chansons : celles conçues pour des impératifs de programmation et celles où manifestement, il se fait plaisir, où sa composition se libère.

Euh.......De cet album seront extraits trois tubes très différents les uns des autres mais qui prouvent que le public parvient à accepter de cet auteur-compositeur-interprète une palette sonore et musicale extrêmement variée. Le chanteur prend son travail au sérieux mais fait gentiment échouer sa plume agile sur les rives de la provocation. Une provocation presque cynique, mais toujours pleine d'humour. Les chansons sont souvent des prétextes pour faire passer une idée force. Le rêve est à nouveau au centre de ses chansons.

Tout d'abord le rêve américain avec cette peinture presque primaire des clichés d'une Amérique "eldorado" de toutes les libertés qui peut paraître naïve, trop complaisante parce que vidée de toute dénonciation. Pourtant Goldman n'est pas dupe, et sait que chaque espoir s'y décline en dollars. Il est soucieux de ne pas apparaître comme un chanteur démagogique et facilement récupérable.

D'une chanson a priori gentille comme "Je chante pour ça" il énonce des idées extrêmement dérangeantes. Dans "Envole-moi" il évoque l'idée de culture pour s'en sortir trop rarement employée dans une chanson dite de "hit parade".

Goldman fait cohabiter les genres avec bonheur et originalité sans jamais se trahir. Une cohérence impressionnante se dégage de l'univers du chanteur. Cet album plus complexe qu'il n'y paraît , restera marqué par la dédicace de Goldman : "A ceux qui resteront fidèles quand il sera moins facile de l'être.". Une petite phrase qui ressemble à un pied de nez, et qui atteste une fois de plus que, sous sa nature de dilettante, Goldman, une fois le travail fini, sait user de ce sourire en coin si personnel.

Tu es de ma famille, bien plus que celle du sang...

Jogging avec Bernard SchmittAprès ces succès sur vinyle tout le monde attend de Goldman qu'il monte sur scène. A la sortie de son premier album solo, Jean-Jacques disait : "Je ne suis pas une bête de scène genre Johnny Hallyday. Si un jour je fais des galas, il faudra que je m'entoure d'un bon groupe et d'une solide mise en scène. Car moi tout seul, je ne déplacerai pas les foules.".

Son succès Goldman le doit à son talent, c'est certain, mais Jean-Jacques a eu aussi le don de bien savoir s'entourer. Bernard Schmitt, l'homme de l'image et ami d'enfance dira de leur relation "Nous étions chacun dans notre histoire jusqu'au jour où "Quand la musique est bonne" devient un tube. C'est le succès. Jean-Jacques qui se considère comme un aveugle a besoin de quelqu'un de confiance pour prendre en charge son visuel".

Il faut également évoquer Michael Jones, l'homme de la musique qui explique :

"Dès notre première rencontre, il s'est passé quelque chose entre nous ! A la dissolution de Taï Phong, j'ai monté un groupe "Golfstream" avec les musiciens qui sont devenu aujourd'hui ceux de Jean-Jacques. En 1983 Jean-Jacques m'a demandé de venir sur sa première tournée, une mini tournée de 15 jours."

solide et longue amitié

C'est seulement après l'enregistrement du troisième album, que Jean-Jacques entamera sa première tournée: le "Positif Tour" en 1984 sans grande conviction "La scène reste et restera pour moi un moyen et non une fin." Cette tournée passera par Paris, plus exactement l'Olympia, où Jean-Jacques se produira du 26 mars au 1er avril 1984. Le public sort ravi des prestations du chanteur, partout on refusera du monde. Au terme de cette tournée, quelque chose a changé chez Goldman, ses convictions d'antan sur la scène ont été ébranlées.

C'est en travaillant sur "Positif" et sur la tournée que Jean-Jacques rencontre Carole Fredericks, venue faire les choeurs de la chanson "Américain".

J'irais chercher vos coeurs, si on les emporte ailleurs...

"Positif Tour" est la première vraie tournée de Goldman. "Il était temps que j'aille à la rencontre de mon public, malgré mes appréhensions !".

plaisir de scèneCe fut un triomphe. "Autant je pense qu'en studio il faut des musiciens précis et expérimentés, autant je pense qu'un concert ne doit pas donner une réplique du disque complètement inintéressante ! Un concert doit amener de l'énergie et des images. C'est mon vieux complice Bernard Schmitt qui a réalisé tout le visuel du spectacle. Il a toujours vu des images quand moi j'entendais des notes !... Tous mes musiciens ont pour point commun qu'ils sont de vrai mordus de scène. Nous fonctionnons comme un groupe".

1984, naissance de Nina, la dernière fille de Jean-Jacques et de Catherine.

Le succès est là et bien là. Jean-Jacques a finalement quitté son emploi pour se consacrer pleinement à sa carrière mais il ne change pas de mode de vie pour autant. Il ne déménage pas pour une luxueuse villa mais préfère rester dans sa banlieue de Montrouge avec sa femme et ses enfants. Il est, et restera tout au long de sa carrière, très discret sur sa vie privée, préférant se livrer en chanson.

1985 est une année d'engagement pour Jean-Jacques. Il participe à l'action engagée par Renaud pour tenter de venir en aide à l'Ethiopie.

Chanteurs sans frontièreIl enregistre (après avoir persuadé Renaud de modifier un couplet) accompagné d'une trentaine d'autres artistes regroupés sous le nom de "Chanteurs sans frontières" la chanson "Ethiopie" qui caracolera en tête du Top 50 de nombreuses semaines.

Le 15 juin Jean-Jacques participera au concert des pôtes à la Concorde au profit de l'association SOS Racisme.

C'est également en juin que sort "Je marche seul" le nouveau succès de Goldman, précédant de peu l'album "Non Homologué" sorti en septembre 1985. "Je marche seul" est un titre puissant et efficace. Il joue le rôle de locomotive, entraînant les dix autres chansons de l'album dans la spirale du succès. Ce tube fut l'objet d'une plus longue maturation. Le résultat est des plus satisfaisant. Succès public considérable et réussite artistique indéniable, il résistera le plus à l'épreuve du matraquage et même à la difficile loi du temps. Dans cet album Goldman persiste et signe. Il proclame qu'il ne ressemble pas aux autres. Musicalement cet album rassemble une palette d'instruments très divers. Goldman a reconduit l'équipe gagnante du "Positif Tour". Il reste dans la lignée de ses prédécesseurs mais s'avère plus riche, les arrangements sont plus diversifiés. "Non Homologué" va arriver directement à la première place du Top 20 (le Top album de l'époque) et y restera longtemps.

complicitéJean-Jacques s'offre un duo avec son complice Michael Jones "Je te donne" qui restera 8 semaines numéro 1 des ventes de 45tours. Michael expliquera "J'ai collaboré à "Je te donne" au niveau des textes, mais c'est avant tout une chanson de Jean-Jacques ! Nous la chantons à deux, mais c'est du Goldman ! On aime bien chanter tous les deux."

Cet album colle à l'image de son créateur. C'est un raccourci synthétique remarquable des précédents disques. En effet, on y retrouve les idées comme l'amitié, l'apprentissage des différences, le refus de la respectabilité (sauf celle du public) et des lieux communs collectifs. Sa volonté de ne pas vouloir s'imposer aux autres. Il réaffirme son absence d'ambition. On retrouve chez Goldman toutes les ambiguïtés ou plus précisément toutes les forces qui animent la jeune génération.

Ça et là quelques traces de désespoir. "Famille" dédiée sans tapage à la chanteuse disparue Danièle Messia et "Confidentiel", constat bouleversant après une séparation. En pleine promotion de "Je te donne" Jean-Jacques changera pour "Confidentiel" dans une émission télévisée en hommage à Daniel Balavoine, récemment disparu. Cette chanson prendra alors une toute autre dimension.

Une nouvelle tournée se profile à l'horizon "Deuxième visite". Elle débute à Paris où Goldman rempli le Zénith du 3 au 20 décembre 1985. Les concerts se joueront à guichet fermé.

zenith.jpg (37890 octets)"Dès la fin de la dernière tournée il nous paraissait évident qu'il fallait garder le même esprit, cette espèce de rencontre avec le public : laisser des espaces pour que le public puisse participer au spectacle, garder cette ambiance de complicité -que je ne leur en mette pas plein les yeux avec des feux d'artifice- tout simplement passer une soirée ensemble... "

Je ne pense pas que le public attende de moi que je me roule par terre et que je lacère mes vêtements... ça tombe bien !".

Il offrira a son public un duo avec Johnny Hallyday. Autre surprise, la page que se paye Jean-Jacques dans le journal "Libération" publiant ainsi les critiques acerbes de ces détracteurs tel Patrice Delbourg de l'Evénement du Jeudi, accompagnée d'un commentaire manuscrit"Merci d'avoir jugé par vous même: Jean-Jacques Goldman". Il récidive dans le programme de la tournée. Les articles assassins s'étalent sur deux pages "Merci d'être venus quand même..." signe Jean-Jacques sur cette même page. Ces concerts et les 150 autres dates au travers de la France changeront radicalement l'avis que Goldman avait de la scène "Sur cette tournée la confiance existe vraiment. On se connaît, il n'y a plus d'examen de passage et dans ce sens c'est un vrai plaisir". L'année 86 est l'année de la scène. Alors qu'il est en tournée sortiront "Pas toi" et "La chanson des Restos" qu'il façonnera pour Coluche afin de donner un coup de main à la mise en place des Restaurants du Cœur. Y participeront également Michel Drucker, Nathalie Baye, Michel Platini et Yves Montand et bien d'autres.

Le groupe Cock Robin fera la première partie de la tournée d'été qui prendra alors de nom de "Veiller tard".

Faire un commentaire :


Les commentaires sont temporairement désactivés pour Jean-Jacques Goldman .

Films Megaupload

Megaupload Films

télécharger films gratuit

Photos :


Jean-Jacques Goldman 1 Jean-Jacques Goldman 2 Jean-Jacques Goldman 3 Jean-Jacques Goldman 4

Concerts :

Aucun concert prévu pour le moment pour Jean-Jacques Goldman .

Contact :

Pour contacter Jean-Jacques Goldman veuillez nous adresser un mail à mazekni.com@gmail.com

Téléphone , MSN , EMAIL , ADRESSE , Animation de Soirée par Jean-Jacques Goldman

Autres artistes de la même catégorie :


Ub 40
James Morrison
Joe Cocker
Phil Collins
Bob Dylan
Elton John
Michel Sardou
Lionel Richie
Francis Cabrel
Paco Di Lucia
Snow
Ace Of Base
Charles Aznavour
Jean-Jacques Goldman
Brassens
Edith Piaf
Jacques Brel
Stevie Wonder
Tiken Jah Fakoly
Aretha Franklin
Prince